Home contact general
mentions legales
nos sponsors
Historique marque
modeles trial
modeles enduro
modeles route, trail, mopeds
annonces
boutique
documents techniques
fanticotheque
essais
nos dossiers
contacts
adhesion
vie du club et sorties
competition a l’ancienne
restaurations
galeries de photos
liens
Logo Fantic
/ Compétition à l'ancienne / Aubusson 2008

Trophée 2008 - Eaubusson ou Aubouesson ?

Le mot de Coach

 Frétillant après quelques mails lus sur le Guide Vert et la photo de "larme fatale" de Daniel Theric (oui j ai ecris LARME) (la photo du superbe 125 78 - NdW*), nous voilà à Aubusson.

RDV chez la famille Donnat le samedi midi, repas et en route pour reconnaitre les spéciales et les contrôles.

C'est super de retrouver tout ce petit monde de l'enduro à l'ancienne !

Samedi donc, tout va bien, il fait beau et tout le monde il est gentil sauf pour le contrôle technique (il devait se croire en WEC)...

Donc longue attente et contrôle qui ferme : RDV demain matin.

Merde avec Phil, on a loupé l'apéro et c'est deja l'heure de manger.

Encore une fois, bonne soirée super rock

Dimanche : il pleut

Contrôle technique sans soucis : quel bonheur ces FANTIC

Départ sans soucis : quel bon...........

Moi, la boue, j aime bien mais de là à en reprendre 2 fois...

Donc les chemins si sympas de la creuse se transforment en ornières monotraces.

et puis après une grimpette, on rejoint une route ;je vais pouvoir m'assoir et là je me retrouve sur un chopper : amortisseurs (Sachs) bloqués en compression !

Sympa 1ere epreuve DNF.

Je laisse Phil à son plaisir puis à sa galère.

Donc "le gout de l'authentique", ça a un prix.    

Vouloir rouler en Sachs hydrocross (j en rêvais déjà à l'époque sur mon Mik) moins fiables que des 4.42...

 Et puis cette course nous a rappellé le bienfondé d'une "preparation course" à l'ancienne et pas comme aujourd'hui juste choisir un kit déco à la mode pour pouvoir retrouver sa moto dans le parc...

  Aubusson, j'y reviendrai ! (en 4.42 !!! NdW*)

Angel

 

 (NdW* = Note du Webmaster)

 

L'attraction des parcs : 80 Polini sauce Donnat

 

Le mot de JM Donnat, qui perd ses boulons

 

 Enfin, après 5 mois de mécanique on va pouvoir rencontrer la joyeuse bande de la squadra fantic :

Angel, Philippe, Herve, Michel, les Amouric père et fils, Patrice...

A Aubusson nous avons pratiqué de nombreux bains de boue, dans des trous plus ou moins profonds, avec de la boue plus ou moins liquide. Pour ma part, j'ai connu beaucoup de problèmes mécaniques, un indice de bougie trop froid, les pannes se succèdent à chaque troue de boue trop profond, jusqu'à l'arrivée d'Angel qui avait une bougie avec un indice plus adéquate...

Arrivé à la spéciale 1, je kick et je m'aperçois que le moteur bouge, j'ai perdu une fixation du moteur, la 2eme est complètement dévissée, je la resserre et je la perds aussitot dans la spéciale, je dois abandonner sous peine de perdre le moteur... Seul mon 125 brissoni, piloté par mon beauf Jean François Martin est sur la ligne d'arrivée... il en a chié ...surtout pour le démarrer...il est trop habitué au bouton magique...

 Jean-Marc

 

 

Le mot de JM Molines, enduriste pas sectaire

Ce week end m'a permis de rencontrer des amis venus de toute la France, notamment Angel que j'ai plus souvent au téléphone qu'en visu.

Cette année, je n'ai pas voulu mettre le 125 RC dans la boue de la Creuse car, on le verra plus tard, il y en avait jusqu'au guidon, J'ai donc préféré rouler en 125 BPS à moteur Rotax, plus facile à piloter que ma belle italienne.

A mon arrivée le samedi après-midi le soleil était déjà de la partie ce qui nous a permis de reconnaitre les spéciales et de passer d'agréables moments avec les concurrents, une soirée animée par les organisateurs locaux a clôturé cette soirée.

Le jour J, 100 m après le départ, 1er bourbier pour donner le ton de la journée. Après les 2 premiers CH bien passés, lors du deuxième tour et juste avant la spéciale, je tape une pierre dans un bourbier. Résultat : frein arrière endommagé. Je décide donc d'arrêter là car avec le seul frein avant, impossible de s'en sortir.

Pour ma part, une belle épreuve de mise en jambe pour démarrer la saison malgré la pluie battante du dimanche après midi.

Un grand merci aux organisateurs de ces épreuves qui, on le sait sont assez difficile à gérer surtout avec une météo capricieuse.

A bientôt,  Jean-Marc

 

 


Ci-dessus, Patrice Amouriq

 

Le roman du secrétaire, Phil Garin

EAU.BOUE.SSON

Enfin la reprise, Aubusson est un super endroit pour ce retrouver après la trêve. Le moto-club est rodé au dur exercice que celui d'organiser une manifestation comme celle-ci. Il y a du monde, c'est la première sortie officielle de la saison, de la place pour installer les tentes et l'assistance, le soir le repas avec concert de rock et enfin, l'essentiel, un beau parcours sur de beaux chemins dans une belle région.

C'est donc sous un beau soleil que c'est déroulé le samedi, arrivé peu avant midi chez la famille Donnat, merci à eux de nous avoir nourris et hébergés Angel et moi,

Jean-Marc nous présente en primeur sont proto 80 Polini liquide Réplica, un boulot de fou, Bravo JM.  Repas de midi, du light, une raclette, très conviviale et départ pour rejoindre LA NAUTE ou se  trouve la course. Repérage des lieux, installation, les motos étant prêtes nous partons reconnaître les spéciales. Le dessin des 2 spéciales est  pratiquement identique à celui de l'an dernier, quelques modifications de sens pour la première,  le terrain est meuble et si l'on excepte quelques  dévers vicieux il devrait il y avoir de l'accroche. Retour au stand et nous partons pour le contrôle administratif.

Je croise JMO qui revient du contrôle avec son Hercules ( respect ! catégorie C1 et en 125),

PG« qu'est ce qu'il y a ? »

JMO : « refusé, les cales pied ne reviennent pas à leurs places, ils ne peuvent pas revenir c'est d'origine il n'y a jamais eu de ressorts sur ces modèles »

Finalement 2 élastiques feront l'affaire.

Le contrôle administratif ne pose pas de problème, nous prenons nos temps pour le lendemain and go the Technical control. Alors là les gars, on ne rigole pas, les 2 commissaires ont appris le règlement par coeur et sont effectivement un peu pointilleux, heureusement que l'on ne leur a pas donné un sonomètre, ils regardent  tout, les embouts de guidon, les poignées déchirées, tubes de sortie du silencieux, les cales pieds etc. ils regardent tellement bien que la fin de journée arrive et nous nous retrouvons avec pas mal de motos qui attendent pour  passer. 18h55 « Désolé, le contrôle ferme, vous pourrez passer les motos demain matin à partir de 7h00 »

Ok, mais à 7h00, qu'ils ne m'attendent pas, j'aurai un peu de retard !

Le temps d'attacher les motos devant le parc et c'est déjà le repas et la soirée rock qui commence, je boirais bien un petit coup avant, allez, sortie de mon universal box, chips et cacahouète et nous improvisons un petit apéro avec la famille Donnat. Il faut dire qu'ils sont là en force, ils sont chez eux.

Le repas, le concert, bravo l'organisation,  mais pas facile de discuter avec la musique, la nuit avance, il faut rentrer.

Une bonne nuit pour moi, plus courte  pour Angel, il parait que je ronfle, mouai !!! Cela reste à prouver, j'ai rien entendu !

Le matin, de retour à LA NAUTE, nous passons le contrôle technique dans une version nettement plus light que la veille, lumière et pour certains, pneus.

Départ, nous faisons 30 mètres et les commissaires nous arrêtent pour vérifier nos phares, ces deux là, ce sont des vrais, ils doivent avoir le tampon FFM Approved sur la fesse droite.

C'est un peu humide mais le début du parcours est plaisant et facile, cela ne va pas durer, le ciel est menaçant et il commence à pleuvoir. Sur le CH1 Angel grille une bougie, j'en ferai de même plus tard dans la journée. Peu avant le CH1, je regarde ma montre et décide d'accélérer, j'ai peur de pointer en retard. Arriver au CH1 pas d'Angel, j'attends un peu, rien, La pluie est toujours présente, il ne faut pas perdre de temps. Angel m'apprendra au CH2 qu'il a dû abandonner, un des ces Sachs Hydrocross c'est bloqué en position basse.

L'année dernière j'avais trouvé la course géniale, boueuse mais géniale ; certains s'étaient plaint de passages trop humides, pas adaptés aux anciennes, que l'organisation aurait dû prévoir des déviations en fonction de la météo. Je ne sais pas si ces gens étaient présents cette année, mais ils ont dû être déçu. Car du bourbier et de l'ornière, c'était puissance10 en longueur et en profondeur, au deuxième tour, je me rappelle d'un passage dans un bourbier bien liquide ou debout sur les cales pieds je sens mes pieds mouillés, je baisse la tête pour regarder j'en avais plus haut que les bottes.

Je boucle finalement mon premier tour dans de bonne condition, ravitaillement, et c'est reparti pour un deuxième. Etant parti dans les premiers numéros et sans pluie, je ne me rendais pas compte dans quel état le terrain c'était transformé après le passage de tous les concurrents, c'est l'enfer 800 mètres après la sortie du CH2, ça commence, le chemin passe entre les arbres et tout le monde est planté, j'attends un peu pour voir passer les autres et prends la trajectoire qui me semble la moins galère. Cela va durer tout le CH3 jusqu'à la spéciale. Malgré tous j'arrive temps bien que mal a l'entrée de la spéciale. Oh bordel ! C'est Holiday on ice il y a du pilote par terre, du qui pousse, retombe, avance à coté de la moto, infernal. Je décide de ne pas m'y engager et de rentrer par la route, cela ne sert à rien, il n'y a plus de plaisir. Je rends mon carton de pointage et apprends que le CH4 est neutralisé, merde j'aurai du faire la spéciale et finir normalement le CH3, même en prenant des pions,  j'aurai été classé.

Finalement j'ai quand même bien aimé cette édition, c'était dur mais la météo est la seule chose qu'une organisation ne peut pas prévoir, le jour ou l'on va faire Aubusson sous le soleil ce sera sûrement la plus belle manche du trophée.

La moto a sûrement moins apprécié 2 bougies grillées pour cause de refroidissement brutal lors de passage très humide, le kit chaîne et les roulements de roues au Père Lachaise. Heureusement le moteur n'a pas souffert, il compresse bien et tourne comme une horloge

Dans une semaine Saint-Marcel...          -YA DU BOULOT !

Philippe


La relève est assurée chez les Amouriq

Place Scratch

NOM

MOTO

 

53

Amouriq Patrice

125 Brisso

 

59

Amouriq Allan

50 RC

2eme des PF

70

Martin JF

125 Brisso

 

90

Donnat Guillaume

50 RC

4eme des PF

111

Garin Philippe

125 Brisso

 

140

Fabbri Ferdinand

50 RC