Home contact general
mentions legales
nos sponsors
Historique marque
modeles trial
modeles enduro
modeles route, trail, mopeds
annonces
boutique
documents techniques
fanticotheque
essais
nos dossiers
contacts
adhesion
vie du club et sorties
competition a l’ancienne
restaurations
galeries de photos
liens
Logo Fantic
/ Compétition à l'ancienne / St Marcel

 

Trophée 2008 - St Marcel

 

 

 

 

Le mot de Coach (Angel) : Enduro en tongs 

 Comme il y a 2 ans, super épreuve, organisation de pro et en plus, gens sympas et souriants.

Grosse présence de la Squadra sur cette épreuve.

On a passé une bonne après-midi sous la tente BLEU, une biere, une interview Motomag et les anecdotes des membres,  du soleil, etc..., il manquait les marseillais !

 

Dimanche, la course :

Super ligne de départ :Patrice, RV, Phil et moi (bien le secrétaire de la Squadra pour les engagements groupés).

Les chemins tracés dans des champs de cailloux avec des buis pour "faire de l ombre"...

moi les cailloux, j aime bien.

1er CH : arrivés avec 15mm d avance avec Phil, on trouve le moyen de pointer a la bourre de 2mm !

Hervé nous lache pb de lentille (voir son résumé).

Fin du 1er tour, spéciale, j'aime moyen mais bon...

2e tour, tout s'arrange, la moto marche toujours l'enfer (avec des Marzo - voir Aubusson) et puis on s'habitue aux pavés.

Ci-dessus, Coach assis sur des Marzo...

Il fait toujours SOLEIL

TRES BON week end et beaucoup de plaisir.

Bravo aux Amouricq père et fils (2 victoires)

Bravo a JM Donnat qui roule toujours malgré des soucis mécaniques sur LA moto La plus regardée du parc (proto 80 RC polini HO, rien que ça)

Désolé de pas avoir revu "CHABERS" un nouveau membre sur un tres beau 125 RC 79 (contactes-nous si tu viens a la prochaine épreuve).

Désolé pour Patrice, sa 1ere course avec le 80 RC et un segment out...

Et merci à Phil, notre G. O., grâce a lui, courrir en ancienne avec un FANTIC, c'est le club MED.

a+

Angel

 Le club se joint à Angel pour souhaiter un bon rétablissement à Guillaume Donnat et à Daniel Théric.

 

 

Le mot d'Hervé Rocchia : un grand moment de sollitude

 Ah, elle a été longue cette inter saison pour pouvoir enfin reprendre après le guidon, la plume!

Eh bien, moi qui me faisais une joie de cette épreuve, j' ai été mal servi.

La Squadra part en ligne avec 4 superbes Fantic, ressemblant à s' y méprendre à une écurie d' usine ( que c' est beau ces machines! )

La spéciale en ligne est superbe et le parcours sélectif est très bien. C'était sans compter sur la malchance ( ni de ma condition ni de ma moto ) mais d' une merde qui doit jamais arriver, car après cette spéciale, donc 10 minutes après le départ, je perds un verre de contact.

Je me suis senti mal et étrangement seul dans un moment comme ça, c' était horrible comme sensation et je n'avais pas d' autre choix que d' avancer.

Oh que j' ai trouver la boucle jusqu' à la spéciale longue et pénible ( tu parle, 10/10 à l' oeil droit et -3 au gauche, ça surprend, et c' est à moitié flou, moitié net )

Bref , aucun plaisir .

 

Une fois arrivé au CH1, j' avais encore 15 minutes d' avance, mais pas question de continuer cette torture morale et physique, donc, je repars par la route direction la voiture pour remettre ma vue à niveau, et je reviens au départ du CH1, mais cette fois avec 3 quarts d' heure de retard ( pourquoi continuer tranquille, vu que j' avais commencé par du pénible! ) et repars donc avec les modernes. Oh put...., ça recommence , c' est pas possible , cette fois c' est le mélange des genres qui va pas, et toutes les 3 secondes , je dois me tourner pour voir débouler des obus et me jeter soit contre des broussailles ( ça pique ) soit contre des branches ( ça fait mal ), bref l' enfer.

Je n'ai pris aucun plaisir et arrivé au terme de la première boucle, toujours au milieu  des modernes j' ai même pas pu prendre la spéciale, car aucun pilote n' a voulu me laisser passer.

Je sais que j' aurais bouchonner c'est clair, mais il aurait fallu trouver une solution car c' est assez dommage( du style je pars et le suivant prends plus de distance )

Je suis donc rentré au stand très déçu, j' ai chargé la moto pour partir et n' ai pas voulu continuer la 2ème boucle, à quoi bon !!!!

Les modernes n' existeraient pas sans les anciennes, et s' ils ne veulent pas de nous au milieu, on ira faire uniquement les classiques, mais ils auront plus à perdre qu' à gagner.

Sinon, le parcours était super et bien dur mais comme il faut, chapeau à l' organisation qui a été très sympa et accueillante.

Hervé.

 

 Le mot de JM Donnat, enduriste freiné

 Une semaine après Aubusson, nous sommes à St Marcel pour l'Enduro des Clapas ( des pierres ) et pour sûr qu'il y en a !... des petites, des grosses, des qui bougent pas, des qui roulent toutes seules, heureusement elles ne glissaient pas...

Au premier CH,  la fixation de la flasque de frein arriere se desserre et le frein ne se débloque pas complètement après un freinage et je dois pousser dans les cotes...je m'en aperçois au milieu du 2 eme CH mais je suis dans le rouge depuis un bon moment... je finis la course en faisant la dépanneuse, tranquillement...

Il y avait une super ambiance a l'apéro du samedi soir, au diner et durant toute la course grace à l'assistance marseillaise...

Le billau à saucisson "officiel"...

Apres ces deux dimanches éprouvants, je n'ai pas eu le courage (contrairement à Philippe) de me rendre seul à Rochepaule pour les Fantic Days ( il doit se doper au pastis...) l'année prochaine j'irai, promis juré craché ...

Salut à tous ! A bientot ! - Jean-Marc.

 

 Le mot de Phil Garin, heureux.

Après "eau boue son" je n'étais  pas mécontent de descendre dans le sud pour y trouver un peu de soleil et de terrain sec. L'enduro des Clapas et les prévisions météo me promettait un super petit week-end. Au fait c'est quoi  un clapas ?  De la pierre, un caillou, des tonnes de pierres et de cailloux, et autour de Saint-Marcel, il y en tellement des clapas que la société protectrice des marteaux piqueurs pourrait y créer son siège social.

<<... qui sert aussi de bloque fourche ; à moins que ce ne soit l'inverse !

Samedi 11h30 je suis le premier à arriver, je me trouve un coin sympa, et monte notre lieu de rassemblement, la tente Fantic, le reste de la bande arrive, en premier Patrice Baccuzi qui sort pour la première fois son 80RC tout fraîchement restauré, puis les Amouricq, 2 concurrents en 50 Fantic 2007 qui  associent les modernes et les anciennes en montant leur  tente a coté de nous, Angel, les Donnat .ça commence à faire du monde et tenir de la place les Fantic!  L'ambiance autour de la tente fait venir du monde, pas de sectarisme toutes les marques sont représentées, il y a du HVA, du SWM, CAN-AM, Maïco etc.

Avec quelques bières, de la rigolade, des copains et de la passion l'après-midi passe vite quand on ne se prend pas au sérieux. La remorque d'Angel est pleine d'huile, il a encore monté des Sachs Hydrocross  et ça fuit (Aubusson ne lui a pas servi de leçon, je hais ces amortisseurs) heureusement, il a prévu le coup en  apportant une paire de Marzo. Allez un peu de mécanique. Formalité administrative, contrôle technique, séance photo, et surprise, une interview de Didier BOUARD (Moto magazine) ; j'ai hâte de lire son article sur les courses de moto ancienne. C'est au moment de l'apéro, que nos deux marseillais Michel et Hervé arrivent, dommage ils ont loupé cette belle après midi. Repas au resto avec les Donnat, Hervé, Michel, Gégé et ses potes, puis dodo.

Dimanche, on se prépare tranquillement, les anciennes ne sont pas dans les premiers numéros. Départ sympa avec une ligne de 4 Fantic et nous voilà en route. CH1, j'arrive avec Angel, un quart d'heure d'avance, ça nous laisse du temps, tellement de temps qu'à force de discuter on va pointer avec 2 minutes de retard, pas très fin les garçons !  Patrice et Hervé sont aussi arrivés et ce dernier a un problème de lentille, il nous lâchera un peu plus loin. La deuxième partie du tour est encore plus cassante que la première, de longs pierriers qui t'explosent les bras, puis la spéciale, superbe et longue, j'ai adoré. CH2: ravitaillement.


Ci-dessus Phil Garin, pilote de Brisso Replica et secrétaire de la Squadra

Patrice est bloqué dans la spécial, plus de compression, ce sera un segment cassé, et c'est reparti pour un deuxième tour, bizarrement  je l'ai trouvé moins dure, on s'habitue aux pierres. Deuxième spécial, encore plus géniale, plus rapide, les appuis sont francs je me régale.

A l'arrivée, j'apprends que cet enduro ne sera pas réorganisé, c'était le dernier.

Vraiment dommage !

Merci pour ce week-end, un grand BRAVO à l'organisation du moto club Saint Marcellois. Un enduro bien physique, un parcours magnifique, une organisation sans faille dans une super ambiance. Si c'était vraiment la dernière édition, on peut se consoler en se disant que nous y étions.

Merci encore,  

Philippe

 

Place par cat.

Nom

Moto

1 / PF

Amouricq Allan

50 RC

2 / PF

Donnat JM

80 RC Poloni

16 / 1980 à 1982

Sanchez Angel

125 Brissoni Rep

1 / 1980 à 1982

Amouricq Patrice

125 Brissoni Rep

7 / 1980 à 1982

Garin Philippe

125 Brissoni Rep