Home contact general
mentions legales
nos sponsors
Historique marque
modeles trial
modeles enduro
modeles route, trail, mopeds
annonces
boutique
documents techniques
fanticotheque
essais
nos dossiers
contacts
adhesion
vie du club et sorties
competition a l’ancienne
restaurations
galeries de photos
liens
Logo Fantic
/ Compétition à l'ancienne / Gap 2008

 

Enduro Family - GAP 2008

 

 

Pilou, Laurent et Bruno

 

Le mot de Philippe De Marco, dit Pilou

"Arrivée à Gap samedi dans l'après-midi ! Super belle journée ! Laurent et moi descendons les motos. Sur ce arrive Bruno et son 50RC, superbe engin! Enregistrement administratif et mise au parc! Le soir, nous serons briffés par l'organisateur pour nous sensibiliser! message reçu. Bel accueil en tout cas! Pas mal d'anciennes, départ le lendemain vers 10h00.

On s'attend mutuellement car on préfère rouler ensemble! C'est parti : première partie jusqu'à la spéciale, roulante mais un peut trop goudronnée à mon goût. La spéciale, elle, est sympa, très joueuse et on s'éclate bien ; on a la banane. Premier CH, on nous file un encas et c'est reparti. Là, ça devient serieux : passages techniques presque trialisants. Il commence à y avoir des bouchons, ça chauffe ! mais ça passe et c'est agréable.

Plus loin, petit souci pour Laurent mais finalement tout est ok . Par contre, c'est moi qui merde : problème mécanique impossible à détecter. Du coup, abandon !!! Dommage, je suis déçu pour les bleus parce que cette fois, c'était moi le coach! On fera mieux la prochaine fois!"

Pilou

 

Le mot de Laurent Teyssere

"Pour ma part, c'est la première fois que je participe à une course d'Enduro Family.

Départ dimanche matin, on se retrouve donc tous les trois, Bruno, Pilou et moi sur les chemins des Alpes, un parcours assez diversifié et qui était pas mal trialisant par moment et aussi très technique. D'ailleurs, je reconnaîs que physiquement, j'ai été un petit peu à la traîne, même beaucoup !!! mais le plaisir était bien là quand même.

Ce qui était vachement sympa, c'était de voir, dans les côtes difficiles, les organisateurs applaudir les anciennes à notre passage!!! On était devenu pendant quelques secondes des vedettes ( enfin, surtout les motos...) et j'ai bien aimé aussi la spéciale.

Autrement, dans l'ensemble, j'ai gardé un très bon souvenir même si on n'a pu finir la course (Pilou a eu un petit problème mécanique avec sa moto), les paysages étaient magnifiques, l'ambiance sympa et ma vieille 125 RC a bien tenu le coup malgré une chute à mi-parcours (résultat des courses : un optique et plaque phare cassés).

En conclusion, il faut que je me remette d'urgence au sport, ce qui fera le bonheur de ma femme et j'espère être de nouveau là l'année prochaine."

Laurent

 

 Le mot de Bruno Boccaccio

        "Après avoir mécaniqué pendant un an et quelques mois, et une seule sortie de rodage avec Philippe et Laurent (sous le déluge), me voici au départ de l'Enduro de Gap.

Pour mon premier enduro, ma préparation a été prise au sérieux. Je sais que ce ne sera pas facile, et je ne veux pas faire de la figuration. Dès qu'il y a un numéro sur les plaques, c'est plus fort que moi ! Préparation physique et mécanique au poil... Jusqu'au dernier détail : le repas du samedi soir au resto avec du kangourou en sauce (dopage ?) au menu.

        Descente de la moto de la remorque et derniers réglages avec mon mécano en chef Max, mon fils de 12 ans. Après un contrôle technique agrémenté de commentaires divers, les motos sont au parc fermé. Apéro, resto, dodo, aprés une nuit plus que calme me voici devant la pendule TAG HEUER.

        C'est ma minute, c'est parti. Philippe et Laurent sont arrétés juste aprés le départ. Ils m'attendent pour rouler à trois. La liaison se passe sans encombre. Un peu de roulant, un peu de trialisant, ça monte et ça descend. Je suis revenu 27 ans en arrière sur mon 50 RC dans les collines Marseillaise (à l'époque on était moins emm....). Nous arrivons à la spéciale. Que du bonheur. J'en sort avec un avant bras gauche plus que douloureux : l'embrayage doit avoir mal lui aussi ! Je suis content de ma prestation, et le chrono le confirmera plus tard. Nous repartons pour la suite. Les difficultés vont crescendo. Montées qui montent pour de bon, et descentes qui descendent vraiment. Tellement que Laurent pense bon d'inspecter le relief de près... Avec Phillipe, nous sommes déjà sur la butte d'en face (avec les petites cylindrées il ne faut pas s'arrêter dans les cotes...). Nous l'attendons, le cherchons entre les arbres et profitons pour porter secours à quelques enduristes un peu dépassés par les événements ou par leur machine, voire peut-être les deux à la fois ! Voici Laurent qui arrive, sa moto légèrement redécorée au scotch. L'heure tourne, nous sommes en retard, il faut repartir... Malheureusement pour pas longtemps, c'est la moto de Philippe qui fait des siennes. Trousse à outils par terre, bougie, carbu, allumage, tout y passe. Impossible de trouver le problème. C'est l'abandon. Laurent reste avec Philippe, et je fini la boucle seul. Je pointe au CH suivant, le dernier de la boucle, avec plus d'une heure de retard. Pas la peine de repartir, j'abandonne. Je rend mon carton un peu déçu. Je m'était préparé pour faire un bon résultat et je ne ferai même pas le deuxième tour.

En faisant un classement à la fin du premier tour, je suis 6éme scratch (avec un 50cc) sur 13 engagés en pré80, toutes cylindrées confondues. C'est quand même encourageant et je reviendrais, mais je pense en 75cc ( si je le fini à temps...). A moins que je n'investisse dans un 125 !

Merci aux organisateurs qui nous ont tracé une belle boucle dans une bien belle région que je ne connaissais pas sous cet angle. Et vivement la prochaine !"

Bruno